Des hommes d’honneur…et de devoir !

le .

Au tiers du championnat, le vélo est toujours invaincu avec six victoires en autant de rencontres.  Cette performance n’est certainement pas le fait du hasard. Pour que la mayonnaise prenne, il faut du liant.

Qui mieux que ces trois hommes peuvent l’incarner :      Reynold, Éric et Adrien, les coaches de cette équipe. Le privilège de l’ancienneté revient à Reynold Lemasson.  Il a commencé au VSN dans les années 80. Au début au poste de ¾ aile, le poids des années aidant, voire plus, il a perdu des numéros pour finir « number one », comme il aime à le dire, sans se départir de son humour (plus de 20 ans comme pilar).  En 2000, le Vélo a mis la clé sous la porte, il s’est exilé à Guenrouet, puis à l’ASBR (Rezé). C’est sa deuxième année comme coach au club. Il s’occupe des « gros », il sait de quoi il parle au vu de son expérience. L’adage, c’est au pied du mur que l’on voit le maçon lui convient à ravir.

Le cuniculteur élève les lapins, notre Cuny (Éric) s’occupe des gazelles. Venu tardivement au rugby, il débute en junior 1ère année à Salon de Provence dans le sud-est. Puis direction Cognac en nationale B après avoir été repéré en sélection nationale juniors. Universitaire à Bordeaux, il passe une saison à Sainte Foy la grande avant de rejoindre le C A Bèglais, deux années avant le titre de champion de France (1991). Il côtoie la fameuse première ligne  « Les rapetou » (Serge Simon, Vincent Moscato et Philippe Gimbert). Son travail l’amène dans notre ville. Quelques mois au Stade Nantais, une pause puis l’ASPTT Nantes et arrêt. Son second fils souhaitant faire du rugby, il se retrouve à l’ASBR. Il passe les diplômes pour entrainer, devient responsable de l’école de rugby. Il fait labelliser cette école. Au pôle jeunes, il rencontre Reynold, ils structurent ledit pôle puis décident d’arrêter. Reynold l’entraîne alors au V S N où ils officient toujours. Selon notre pilar « On continue car on s’entend à peu près bien. ».  

Le benjamin Adrien Brétéché vient d’intégrer le staff. Il est passé par l’école de rugby du Stade Nantais puis se révèle en universitaire, d’abord à Santé Médecine Nantes puis Rennes où il signe un beau parcours en championnat de France. D’abord en demi de mêlée, il joue centre et ouvreur. Son arrivée au club s’est faite par le biais de notre seconde ligne Maxence. « Plutôt que rejouer j’ai été intéressé par le coaching car je pratique par ailleurs le triathlon. Je pensais que j’avais des choses à faire valoir et faire profiter les autres ». La saison passée, il entraine les U20 avec Maxime Baillon (Le Roux). Cette saison il rejoint Reynold et Éric du fait du départ d’Hervé Blondel. Il est en charge du mouvement ¾-avants et de la préparation physique.

Le fonctionnement est collégial, chacun sait ce qu’il a à faire. Ils se sont mis d’accord pour le plan de jeu et les cycles de travail. À court terme, l’objectif est la montée et de réaliser un grand chelem, même si cela va être de plus en plus difficile face à des adversaires qui vont les attendre de pied ferme. La force principale du groupe : le mental.  Les coaches ne forment pas un triumvirat, ce système ayant de mauvais exemples célèbres tels ceux de jules César et Napoléon 1er. Il n’y a pas d’égo surdimensionné parmi ces trois gars. Je dirais plutôt un trio, pas comme celui des pieds nickelés mais semblable à ZZ TOP, avec de l’énergie et qui tient la route. J’aurai l’occasion de revenir ultérieurement sur le long terme. Je laisse la conclusion à Éric « Une équipe, on la construit sur le pré carré mais aussi à l’extérieur. Le rugby amateur, c’est d’abord une bande de copains qui ont envie de faire la fête ensemble », et Reynold « Le rugby, c’est avant, pendant et après. Avant : les entrainements, pendant : c’est le match, après : c’est la fiesta ».

Nos partenaires

  •  

     


     

Facebook